L’ESMA fête ses 20 ans sous le signe de la créativité

Fondée en 1994, L’Ecole Supérieure des Métiers Artistiques de Montpellier a su développer une pédagogie en phase avec le marché professionnel. Créativité, rigueur, réalisme et efficacité sont les maîtres-mots d’une école internationalement reconnue.

 

L’Ecole Supérieure des Métiers Artistiques (ESMA) qui propose des formations en design graphique, design d’espace, photographie et cinéma d’animation 3D fête en avril ses 20 ans d’existence. Située à Montpellier, elle fait partie des structures de formation les plus appréciées des étudiants et bénéficie d’une reconnaissance internationale de la part des plus grands studios d’effets visuels et d’animation tout comme des agences de communication.

 

Répondre à un besoin

Depuis sa création, l’ESMA s’attache à former des créatifs professionnels. Créatifs car ouverts à leurs environnements, dotés d’une solide culture artistique et maîtrisant leurs outils de création. Professionnels car capables d’analyser la demande d’un client et de la traduire avec art dans leurs différents secteurs d’activités, en respectant à la fois leurs identités artistiques et les impératifs de production.

« Il s’agissait également de proposer une offre de formation qui répondait à un besoin », explique Isabelle Teissedre, directrice pédagogique de l’ESMA. « Un besoin de la part des professionnels car, lorsque l’ESMA a été créée, ceux-ci avaient du mal à trouver des profils rompus aux dernières innovations, avec un sens artistique développé. Un besoin également de la part des étudiants : ils étaient peu à pouvoir accéder aux prestigieuses écoles parisiennes, et l’offre dans le sud de la France était des plus restreintes ».

Aujourd’hui, l’école forme chaque année, toutes sections et années confondues, quelque 1000 étudiants en design graphique, design d’espace, photographie et animation 3D.

 

Objectif : emploi

Avec plus d’une centaine de diplômés par an, l’ESMA apporte un soin tout particulier à offrir à ses étudiants un tremplin pour l’emploi. « Les équipes pédagogiques et administratives ainsi que la direction travaillent toutes ensemble pour structurer et consolider notre réseau d’anciens et d’entreprises », rappelle Isabelle Teissedre. Lors des jurys de fin d’année, les professionnels invités repèrent les profils les plus prometteurs pour les intégrer dans leurs studios ou agences. « A quatre mois de leur sortie, nous avons déjà plus de 60% de placement et, six mois après leur diplôme, plus de 90% des étudiants sont en activité, et pour la grande majorité au sein de la même société ».

En cinéma d’animation et effets spéciaux numériques, les étudiants trouvent un emploi dans les studios d’effets visuels et de jeu vidéo comme MPC, Framestore, Double Negative en Grande-Bretagne, Sony Pictures Imageworks, Dreamworks aux Etats-Unis, Mikros Image, BUF ou MacGuff en France. « Ubisoft est également un employeur majeur de nos élèves ».

Les agences de communication ou les services internes des grands comptes sans oublier les cabinets d’architecture sont également très demandeurs des diplômés de l’ESMA.

 

Un ancrage international

Afin d’ancrer la pédagogie dans une dimension internationale, l’ESMA invite régulièrement des grands noms de l’image qui viennent apporter leur savoir-faire et partager leurs expériences aux étudiants. Parmi ceux-ci, on peut citer le Français Kristof Serrand, directeur de l’animation chez Dreamworks (« The Croods », « Dragons », « Shrek ») ou encore Victor Vynials, artiste free-lance spécialiste du rigging en animation et qui a participé au long métrage « Les Pirates : bons à rien, mauvais en tout » produit par le studio Aardman.

Les étudiants de la section Design d’espace ont eu également l’honneur de rencontrer l’architecte Rudy Ricciotti, Grand Prix national d’Architecture en 2006, et dont les réalisations sont présentes partout dans le monde : salle de concert philarmonique de Potsdam, palais des festivals à Venise, passerelle de la paix à Séoul ou encore le MuCEM de Marseille.

Labellisée IPAX (Imageworks Professionnal Academic eXcellence) par Sony Pictures Imageworks – une distinction réservée à seulement une vingtaine d’écoles et d’universités dans le monde – l’ESMA offre l’opportunité à ses étudiants en cinéma d’animation de réaliser leurs stages au sein de ce prestigieux studio.

 

Un rayonnement tous azimuts

L’ESMA accompagne les étudiants tout au long de leur scolarité… et même au-delà en suivant leurs parcours professionnels.

Ainsi, Maxime Javel, ancien étudiant du BTS Design graphique (promotion 2011), a récemment collaboré avec l’artiste Pharrell Williams pour son label I Am Other et pour lequel il a réalisé un visuel basé sur sa chanson « Happy ».

Clémence Polge, à l’issue de son BTS Design d’espace, a intégré le groupe Hugar, agence d’architecte basée à Montpellier. Hugar, dirigée par François Fontès, s’est récemment associée à Jean Nouvel, pour développer de nouveaux projets conjoints.

Enfin, l’Islandais Pétur Thomsen a étudié la photographie à l’ESMA entre 1999 et 2001, avant de devenir un artiste de renommée internationale : lauréat du Prix LVMH des jeunes créateurs en 2004, Imported Landscape (National Gallery of Iceland), élue exposition de l’année 2010 en Islande, nominé au Prix Pictet 2012 (récompense décernée à des photographes qui intègrent le développement durable dans leurs pratiques et leurs approches).

 

« La pérennité de l’emploi pour nos étudiants est une notion clé de la pédagogie », rappelle Isabelle Teissedre. « Cela tend à démontrer la pertinence de nos cursus. En outre, avoir des anciens étudiants en poste dans les différents secteurs nous permet d’avoir des informations sur les entreprises qui recherchent des profils particuliers. En établissant ce cercle vertueux, nous contribuons à permettre à nos étudiants d’être toujours actifs ».

En 20 ans, l’ESMA a maintenu un enseignement basé sur le respect des fondamentaux, privilégiant le savoir-faire et un certain état d’esprit autour de valeurs phares : créativité, rigueur, réalisme et efficacité.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *